Formation des officiels (OTM et arbitres)

Un « OTM » (prononcez « eau-thé-aime »), ques’aquo ?

« O » comme « Officiel ». Comme dans « qui n’est pas officieux ».

« T » comme « Table ». Comme dans le truc sur lequel on mange. Parfois.

« M » comme « Marque ». Comme dans « trace » ou « signe », ou le fait de marquer.

Il y a essentiellement deux rôles bien différents dissimulés derrière ce sigle (trois en fait, mais ici on oublie l’opérateur des 24 secondes).

Grosso modo, à quelques détails près :

– le chronométreur, qui tient le chrono (surprise, surprise) mais gère également les points et les fautes, ainsi que les temps morts. En gros, il s’occupe du tableau d’affichage.

– le marqueur, qui tient la feuille de marque ; depuis deux ou trois saisons, elle est électronique, sur ordinateur, grâce au logiciel e-marque. Il s’agit d’y rentrer tous les événements notables, avant le match (liste des joueurs, entraineurs, officiels) comme pendant le match : points, fautes, changements, entrées en jeu, etc. A la fin du match, la feuille de marque regroupant tout ça est générée, et transmise aux autorités compétentes. C’est elle qui fait foi, et elle doit donc donner la retranscription de la rencontre la plus exacte possible.

L’ordi, avec le logiciel e-marque. Les boîtiers du chronomètre et du tableau des points et des fautes. Les plaquettes pour les fautes de joueur. Les drapeaux pour les fautes d’équipe. La flèche pour la possession alternée. Ça en fait des choses à gérer ! Et il faut siffler parfois en plus…

Pendant un match, le chronométreur, le marqueur et l’aide-marqueur (s’il existe, il aide à la fois le marqueur et le chronométreur) effectuent un véritable travail d’équipe afin d’être les plus efficaces possible et de ne pas perturber le bon déroulement de la rencontre, en lien avec les arbitres, à qui ils doivent également signaler (en sifflant) les demandes de changements et de temps-morts, aux moments réglementairement appropriés.

Ok. Et si je veux devenir OTM, pour filer un coup de main au club, à l’équipe de mon enfant ou de ma conjointe, par exemple ?

La fédération française de basket, la FFBB, propose une formation théorique via un système d’e-learning pour apprendre ces rôles.
Pour y accéder, il faut se rendre sur le site http://infbb.sporteef.com et cliquer sur « Demande d’inscription« . Après avoir rempli le formulaire d’inscription, vous recevrez un mail contenant un lien. En y cliquant dessus, votre inscription à la plateforme d’apprentissage en ligne sera effective.

Il s’agit ensuite de s’inscrire aux formations « Formation OTM Club » et « Utilisation E-marque » dans la catégorie Formations OTM. Pour y accéder ensuite, cliquez sur Mon dossier >>> Mes formations, et le tour est joué.
Le volume horaire donné est très indicatif et dépend largement de votre connaissance des règles du basket.

La procédure d’inscription à la plateforme d’e-learning, puis aux formations et la navigation générale sur cette plateforme sont largement détaillées ICI.

Je sais déjà tout ça, pourquoi suivre une formation sur internet ?

Une fois les formations terminées, et les quizz réussis de manière satisfaisante, vous obtiendrez un certificat attestant de votre réussite. Il est très important car, au-delà de la formation dont il témoigne, il vous permet d’être valorisé par rapport à la Charte des Officiels pour chaque table que vous tiendrez.

Une fois que c’est fait, hop c’est parti, je suis OTM ?

Ces formations en ligne vous permettront d’acquérir une base théorique ; pour le reste, rien ne remplace la pratique !
Par exemple, venir un samedi après-midi à Mathalin, du côté de la table de marque et observer ce qu’il se passe…

Il est où, le piège ?

Pour officier à la table, il faut obligatoirement être licencié.e… si ce n’est pas le cas, sachez que depuis cette saison, à l’ABC, une licence OTM ne coûte que 50 euros.

C’est sympa tout ça, mais moi je veux arbitrer. Pourquoi est ce que le titre parle d’arbitres ?

Parce que le même genre de formations en ligne est disponible pour les arbitres, sur la même plateforme. Notamment la « formation Arbitre Club ».

Et qu’elle est valorisée de la même façon dans la Charte des Officiels.

 

Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter !