Adresse
Téléphone
telechargement (2)
 
 
 
 
 
 
telechargement (2)

eNFIN EN pRÉ-nATIONALE

Pour la saison 2021-2022, les séniors féminines 1 évoluent en PNF et sont entrainées et coachées par Adrien Coureau et Damien Gousseff.
 
Matchs à 15h30 le dimanche, entraînements les mercredis de 19h à 20h30 à Mathalin en commun avec les U18F1 et les vendredis de 20h15 à 22h à Mathalin.
 
Les recrues de cette année sont: Nina SAINTE LIVRADE, Louan SAINTE-LIVRADE et Lola DARRIGADE (toutes les 3 en provenance des U18F Elites en championnat de France jeunes d'Anglet). Les deux premières sont connues à l'ABC pour avoir fait leur début ici.

Du fait de la situation sanitaire, l'équipe n'a pas fini son championnat pour la 2nde année consécutive.
 
Après avoir fait une demande afin d'accéder au niveau supérieur, nous avons eu la bonne nouvelle en Juin d'apprendre que notre équipe intégrait la PNF. Après 3ans à travailler durement, elles se sont classées 1ère au Rankig de la ligue Occitanie et 1ère au Ranking du CD32
COUREAU Adrien, GOUSSEFF Damien
De gauche à droite: CUQ Christophe (Co-Président), DJAFEUR Elodie (Co-Présidente), N°8 TORRES-HUCHON Charlotte, 10 CASSIN Mélissa, 7 Emma SOULA, 15 SAINTE-LIVRADE Nina, 13 SAINTE-LIVRADE Louan, 12 LIMOUR Noémie(CAP), 9 TAITARD Lisa, 11 VILLANNEAU Éléa, 14 SABATHIER Stéphanie, 5 VILLENEUVE Cloé, 6 RILCY Célia, 4 DARRIGADE Lola, GOUSSEFF Damien (Assistant), COUREAU Adrien (Coach), ODRIOZOLA-ALONSIO Julie (Vice-Présidente).
Absente: ERGUY Pantxika, BROQUA Romane
 

Classement PNF

  PTSJGPMED
1IE - AUCH BASKET CLUB - 111651406362+44
2BASKET CLUB OSSUNOIS10642461339+122
3 B COMMINGES SALIES DU SALAT 10642373346+27
4ABB CORNEBARRIEU9633355404-49
5TLSE CHEMINOTS MARENGO SP8624388418-30
6IE-NORD EST TOULOUSAIN BC6606299413-114
         
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Auscitaines à la découverte de la Prénationale.
 
Trois victoires en quatre journées de championnat. Mieux encore, trois victoires consécutives après une courte défaite face à un des ogres du niveau auquel elles évoluent désormais. Tel est le bilan des joueuses de la capitale gersoise à la trêve autômnale. Une surprise ? Pas pour tout le monde.
En effet, après 3 saisons passées dans la division inférieure (montée en régionale 2 acquise lors de l'exercice 2017-2018), et seulement une saison complète (terminée à la 6ème place), les auscitaines ont accédé au plus haut niveau régional après 2 belles saisons écourtées par la crise sanitaire. Deux saisons « terminées » à la première place de leur poule respective, mais coupées dans leur élan après une saison à 10 victoires pour une seule défaite lors de l'exercice 2019-2020, puis une saison raccourcie à 5 matchs (mais 5 victoires) l'an passé. Classées donc « première équipe au ranking départemental et régional » elles se sont vu proposer par la ligue Occitanie la possibilité d'évoluer à l'étage supérieur pour cette année.
Bien leur en a appris d'accepter cette montée puisqu'elles sont entrain de confirmer la légitimité de leur présence à ce niveau. Et pourtant.. tout n'était pas écrit d'avance puisqu'avec la réforme de la prénationale et la division du niveau en deux poules de 6 équipes sur critère géographique, il était fort possible que l'équipe tombe avec les deux monstres régionaux luttant depuis 2ans pour l'accession au niveau national. Et tel fut le cas lors de l'apparition du calendrier. Il faudra donc lutter avec Salies et Ossun pour découvrir ce nouveau niveau ainsi qu'avec les équipes toulousaines des NET's, Cornebarrieu, et le TCMS, habituées aux joutes de la prénat'. Pas le temps de prendre la température du niveau puisque dès l'ouverture de la saison, les jeunes auscitaines (20ans de moyenne, avec 8 filles nées en 2001 ou après..) recevaient Salies du Salat et leur équipe composée de joueuses ayant joué en LF2/NF1, NF2, NF3... Pas de quoi faire rougir nos rouges et blanches, elles aussi habituées aux championnats de France.. U13, U15 ou U18.
Si sur le papier le duel s'annoncait donc déséquilibré pour certains, pour les actrices rien n'était écrit. Et c'est d'ailleurs sans complexe qu'elles ont lutté pendant 40min pour échouer à 6 unités (66-72). Une première réussie donc, pour se rassurer quant au niveau de l 'équipe. Il faut dire que la venue de 3 joueuses dans l'effectif auscitain n'y est pas étranger, avec le retour de deux jeunes pousses (Louan (2003) et Nina (2002)) formées au club puis parties s'agguérir 3ans en championnat de France U18 à Anglet, ramenant dans leur valise leur meneuse de poche Lola (2003), formée dans le club basque et évoluant également en U18 Elite, touchant même à la nationale 2 de temps en temps. Entourées des jeunes du club local que sont Charlotte Célia Cloé (2003) Lisa (2002) Eléa et Mélissa (2001), ainsi que par les mamans qui ne sont pourtant pas bien agées non plus Noémie, Pantxika et Stéphanie, le groupe a donc de quoi voir venir pour quelques années à venir. C'est donc sur une certaine forme de fougue et d'insouciance que ce groupe s'appuie pour faire face aux équipes expérimentées de la poule. Et ça à l'air de fonctionner, à l'image des trois derniers matchs remportés face aux équipes de Haute Garonne (+19 aux Nets, +7 à Cornebarrieu, +14 contre le TCMS), sans pourtant faire de match parfait, et tout juste satisfaisant (et encore) si on en suit l'avis des coachs Adrien et Damien (s'occupant de ces joueuses depuis u12 ou u13..!), mais aussi des joueuses elles-même connaissant leur propre potentiel. La marge de progression est encore immense, et cette équipe peut désormais assumer ses ambitions, à savoir se qualifier en poule Haute, et jouer peut être une place dans le top 4 régional).
Ce ne sera certe pas facile et demandera beaucoup de travail, aussi bien individuel que collectif, mais rien ne semble impossible pour ces joueuses ambitieuses habituées aux résultats incroyables. Et si le rêve est permis, alors pourquoi ne pas rêver de faire tomber les favorites à la montée, Ossun (4v-0d, avec déjà 3 victoires de 40 points). Ce sera le weekend de la reprise, à Auch (Mathalin) le 7 novembre. En attendant, place au travail pendant les « vacances » scolaires de nos jeunes joueuses.